Placements sûrs pour se constituer un complément de retraite

Les heures de gloire qu’a connu notre système de retraite sont bel et bien révolues depuis maintenant un certain temps. Désormais, les Français sont de plus en plus nombreux à ne plus compter que sur eux-mêmes pour se constituer un revenu complémentaire, voire principal, car la retraite donnée par le gouvernement pour vos nombreuses années de bons et loyaux services est de plus en plus rarement suffisante pour survenir aux besoins des retraités. Bien sûr, plus vous commencez tôt, mieux c’est, et plus vous disposez d’un capital important àinvestir ou placer, plus le revenu que vous parviendrez à dégager sera conséquent. Cependant, même avec un capital moyen et en s’y prenant un peu tard, on peutdéjà se constituer un complément de retraite suffisant pour maintenir son niveau de vie. Par ailleurs, il faut également penser à opter pour desplacements sécurisés, et ne pas tout risquer pour grapiller quelques points derendement. Voici les 8 meilleurs placements sécurisés pour vous constituer un bon complément de retraite, voire un revenu principal.

Le PERP

Quand on veut préparer sa retraite, le premier produit d’épargne qui nous vient naturellement à l’esprit est bien sûrle Plan Epargne Retraite Populaire (PERP). Accessible à tous, sans conditions demontant tant pour l’apport à l’ouverture que pour les abondements (qui peuventêtre réguliers ou ponctuels), le PERP offre une grande souplesse de gestion,mais aussi des avantages fiscaux non négligeables. En effet, pendant que vous épargnez sur votre PERP, les montants que vous y versez sont déductibles devotre impôt sur le revenu, dans la limite de 3754 euros si vous déclarez unrevenu de 37540€ ou plus, ou 10% de votre revenu imposable jusqu’à un plafond de revenu de 30038 euros. A l’issu de la phase d’épargne, lorsque vous partez à la retraite, votre capital et ses intérêts pourront vous être restitués sous forme de rente viagère, ou par le versement de 20% du capital puis les 80% restants sous forme de rente. Vous avez aussi la possibilité d’utiliser ce capital pour acquérir votre résidence principale, à condition de ne pas avoir été propriétaire pendant au moins les 2 années qui précèdent la sortie du PERP.

Le PEE ou PEI

Si vous êtes salarié, alors peut-être quevotre entreprise propose le PEE (Plan Epargne Entreprise) ou PEI (Plan Epargne Interentreprise) à ses collaborateurs. Si tel est le cas, il est plus qu’intéressant pour vous d’enprofiter dès à présent. Le PEE et le PEI fonctionnent de la même manière etoffrent les mêmes avantages, la seule différence étant que le PEI est un PEE mis en place de façon commune entre plusieurs entreprises n’appartenant pasnécessairement au même groupe. En plaçant votre argent sur un PEE, vous investissez dans des valeurs mobilières (généralement les titres de l’entreprise). Votre employeur peut également y effectuer des abondements ponctuels. Le PEE a plus de souplesse qu’un PERP, étant donné que les sommes versés ne sont indisponibles que pendant 5 ans. Par ailleurs, il existe des cas où un retrait partiel exceptionnel reste possible (achat de votre résidence principale, mariage, naissance, divorce etc.). Les salariés qui disposent d’unPEE y placent généralement leurs primes (intéressement, bénéfice etc.) en sachant que vous ne pouvez pas y placer plus de 25% de vos revenus. Enfin, lesplus-values sont exonérées d’impôt (mais pas des charges sociales de 15,5%).

Lire aussi   Comment investir avec un petit budget

Le PERCO

 LePlan Epargne Retraite Collectif est le plan épargne retraite proposé par les entreprises qui disposent déjà du PEE ou du PEI. Le PERCO est plus avantageux que le PERP, plus souple dans sa gestion, notamment à la sortie. En effet, lors de votre départ à la retraite, vous pouvez récupérer votre capital sous forme de rente (comme pour le PERP), mais la récupération du capital en un seul versement est possible pour 100% du capital, contre 20% pour le PERP. Vous aurez ainsi plus de possibilités pour la gestion de vos finances pendant votre retraite. Côté fiscalité, les avantages sont les mêmes, à savoir que les plus-values sont exonérées de l’impôt sur le revenu, et que donc seules lescharges sociales seront déduites. Si vous épargnez déjà sur un PEE, le PERCO sera un excellent complément d’épargne et vous permettra d’avoir un bon revenu complémentaire dès la fin de votre carrière.

L’assurance vie

L’assurance vie reste le produit deplacement préféré des Français, que ce soit pour un projet immobilier, une épargne de précaution, ou la préparation de leur retraite. Si certains contratsmulti supports ont vu leurs performances chuter continuellement depuis quelquesannées, d’autres en revanche offrent encore des rendements intéressants, fortheureusement. Le gros avantage de l’assurance vie est que, bien que vous investissiez sur des actifs plus ou moins risqués, votre capital reste garanti même en cas de rendement négatif. Vous pouvez alors vous permettre d’opter pourles supports les plus offensifs, surtout pour un placement à long terme. Pourrappel, pour bénéficier de tous les avantages d’un contrat d’assurance vie, il faut le conserver au minimum 8 ans. Cela permet notamment d’avoir une exonération d’impôt sur les plus-values, ou d’une imposition réduite en cas deretrait supérieur à 4600€ par an (7,5% d’imposition).

Lire aussi   Investir dans les entreprises en bourse

L’immobilier locatif

L’immobilier locatif vous permet depercevoir très rapidement un revenu mensuel régulier, ce qui est un argument non négligeable. Si, lors de l’achat du bien que vous souhaitez louer, vous montez un plan de financement bien calculé, vous pouvez autofinancer, au moins partiellement, vos mensualités de crédit grâce aux loyers. A l’issu du remboursement du prêt, ces loyers seront votre complément de revenu, que vous soyez à la retraite ou non. Du garage à l’appartement en passant par la résidence étudiante ou de tourisme, les biens immobiliers locatifs vers lesquels vous pouvez vous tourner sont nombreux, il y en a pour tous les profils et pour presque tous les budgets. Le seul inconvénient de ce type d’investissement peu risqué est qu’il est chronophage. Il faut que vous disposiez de suffisamment de temps à consacrer à la gestion locative, même sivous déléguez cette dernière à une agence, car cela ne vous dispensera pas d’un minimum de contrôle.

La SCPI

Si vous manquez de temps (ou tout simplement de motivation) pour investir en direct dans l’immobilier locatif, la SCPI (Société Civile de Placement Immobilier) peut être une excellente alternative pour vous. La SCPI est une société qui se construit un parc immobilier locatif en investissant dans des bureaux, des commerces, des logements etc. Elle veille ainsi à créer un patrimoine diversifié et sécurisé, qu’elle se charge également de gérer. De votre côté, en investissant dans des parts de cette SCPI, vous profitez simplement des retombées. Vous percevrez ainsi des dividendes proportionnelles au nombre de parts que vous possédez. Vous profitez ainsi des avantages de l’immobilier locatif sans en subir les inconvénients. L’autre avantage de cette solution est qu’elle est accessible à ceux qui disposent d’un capital plus petit, avec lequel ils ne pourraient pas investir directement dans l’immobilier. Par exemple, on peut investir dans certaines SCPI avec moins de 10000€.

Les variables annuities

 Les variables annuities sont en fait des assurances vie dites à annuités variables. Ces contrats spéciaux sont très récents, ils ne sont sur le marché que depuis quelques années. Pour résumer, ils vous permettent de profiter à la fois des avantages offerts par les marchés boursiers en termes de rendement, et des avantages fiscaux et de fonctionnement offerts par les contrats d’assurance vie. Ainsi, contrairement par exemple à un PERP, votre argent ne sera pas bloqué jusqu’à votre retraite. Par ailleurs, vous aurez la possibilité de définir dès le départ un montant minimum garanti de rente, et l’âge à partir duquel vous souhaiterez la percevoir. Lors de la souscription, vous effectuez un versement initial unique, qui oscillera en moyenne entre 10000 et 50000 euros en fonction du contrat choisi. Cette somme sera ensuite investie en bourse. Vous pouvez toutefois à tout moment effectuer un retrait partiel ou total de votre capital. Dans ce cas, vous devrez soit renoncer à votre rente à vie, soit cette dernière sera réévaluée en fonction du montant que vous aurez retiré.

Lire aussi   Quels sont les placements à long terme

Le Préfon, le Madelin

Le Préfon, le Madelin et le contrat article 83 sont des dispositifs d’épargne conçus spécialement pour certains statuts particuliers. Ainsi, le Préfon est destiné aux fonctionnaires, le Madelin aux entrepreneurs et autres travailleurs non salariés, et le contrat article 83 aux cadres. Chacun présente des avantages et des inconvénients, mais tous offrent des performances intéressantes. Ainsi, si vous entrez dans l’une de ces trois catégories, renseignez-vous sur les avantages du dispositif qui vous correspond, car ce sont de très bons placements pour préparer sa retraite et se constituer une rente qui sera un complément de revenu.

Conclusion

Pour vous préparer une retraiteconfortable avec un bon complément de revenu qui vous permettra de subvenir à vos besoins et de vous faire plaisir, il existe de nombreuses solutions, comme vous avez pu le constater. Certains ciblent un public spécifique (cadres,fonctionnaires etc.) tandis que d’autres sont accessibles à tous. Votre choix devra se faire en fonction du capital dont vous disposez, de vos objectifs, dutemps que vous avez à y consacrer et des avantages fiscaux que cela peut vous apporter. Prenez le temps de comparer les différentes opportunités quis’offrent à vous, et n’hésitez pas à demander conseil à votre conseiller financier pour vous orienter vers les solutions les mieux adaptées à vos besoins.

Leave a reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *