Investir dans les entreprises en bourse

Vous commencez à vous intéresser à la bourse et ne savez pas par où commencer ? Nous allons donc vous donner quelques pistes pour vous permettre de vous lancer dans la grande aventure. Un premier conseil pour commencer : prenez le temps de bien comprendre les mécanismes de base, comment acheter, comment vendre et surtout vous poser quelques questions. Que recherchez-vous ? Un profit à court ou à long terme, des valeurs sûres, une prise de risque ? Quel sera le capital initial ? Le temps et l’énergie que vous allez y consacrer, les risques que vous allez prendre et par voie de conséquences les gains, ou les pertes que vous en retirerez dépendra des réponses que vous y apporterez. Vous pouvez débuter avec une petite somme et, petit à petit, explorer les possibilités qui vous sont offerte. Mais répétons-le… ne soyez jamais impatient. Voici maintenant 6 pistes pour bien choisir sur quelle entreprise investir en bourse.

Examiner comment évoluent les marchés

Le BPA, c’est le Bénéfice Par Action, il se calcule en divisant le bénéfice réalisé par le nombre d’action en circulation. Examiner cette tendance sur plusieurs années permet d’avoir une idée de l’évolution des valeurs des actions d’une société sur une période donnée. Un BPA sur un an n’est pas significatif. Nous vous conseillons de le considérer sur un période d’au minimum 7 ans. Il est considéré comme un indice majeur avec cependant un petit bémol : le BPA ne correspond pas toujours à la réalité, il peut en effet être modifié en fonction de certains choix effectué comme dans le cas d’une fusion ou par le fait de contracter une dette. Vous pouvez compléter cette analyse en examinant également le bilan et les comptes de résultats de l’entreprise qui vous intéresse, ce qui vous apportera quelques informations supplémentaires et précieuses. Ceci dit, nous vous conseillons fortement de ne pas vous baser uniquement sur cette information. Une société qui a fait des bénéfices sur plusieurs années ne vous garantit pas pour autant qu’elle en fera encore à l’avenir. Tenir compte du secteur d’activité est également primordial. Vous devez évaluer si le ou les secteurs d’activité que vous choisissez seront rentables à terme. L’énergie par exemple est un secteur considéré comme porteur, l’eau est une denrée qui peut devenir plus que précieuse dans un futur pas si lointain, les télécommunications ne cessent de se développer… Il faut également déterminer si l’entreprise est suffisamment solide pour durer, si elle a une bonne capacité d’innovation.

Lire aussi   Comment gagner de l'argent avec le crédit entre particuliers

La notion de relais de croissance

Il est ardu de donner une définition simple de ce que l’on appelle les relais de croissance car cette notion est très dépendante du secteur d’activité. Mais on pourrait le définir comme tout moyen, support, méthode, stratégie qui peut permettre à l’entreprise de développer son activité. Dans certains cas, ce peut être un investissement en recherche et développement : une compagnie qui fabrique des téléphones mobiles doit garder une capacité d’innovation qui lui permet de résister à ses concurrents. Dans d’autres cas, un relais de croissance peut être pour une entreprise de travaux publics le fait de chercher à acquérir une autre entreprise qui lui donnera des expertises supplémentaires ou une croissance de ses marchés potentiels. Vous devez donc en fonction du secteur d’activité choisi réfléchir aux relais de croissance dont peut disposer l’entreprise.

Comment se positionne l’entreprise vis-à-vis de la concurrence et sa pérennité

Dans ce cas vous pouvez examiner le comportement de l’entreprise au fil du temps. Quelle est son histoire, comment a-t-elle réagit dans le cadre de la concurrence à laquelle elle est confrontée. Ceci vous indiquera également le potentiel de pérennité de celle-ci. Si l’on prend le cas d’Apple, combien de fois a-t-on parié sur sa mort prochaine, sur le fait que ses concurrents ont rattrapé leur retard initial. Mais Apple a su construire une image forte qui s’est imprimé dans l’imaginaire, qui s’impose dans le désir et qui garde une part de rêve. Apple a une place spéciale, qu’on aime ses produits ou pas, et a su garder pendant une très longue période une capacité d’innovation hors du commun. Apple s’est donc avérée pérenne. Nous vous conseillerons si vous voulez limiter les risques de choisir des sociétés qui sont au moins dans les trois premiers en termes de leadership sur le marché. Elles ont les moyens d’investir pour garder leur place dans le top. Pour évaluer la pérennité dite financière, on peut se baser sur le classique ratio dette nette divisée par le montant des capitaux propres, appelé le gearing. Mais attention car même si c’est un indicateur valable, il n’en reste pas moins qu’il peut être faussé par le fait de retrancher de la dette le montant de la trésorerie. C’est une option comptable mais il faut que vous soyez à même de pouvoir le déterminer. Vous pouvez aussi analyser le ratio de la dette nette divisée par le résultat d’exploitation qui n’inclut pas les dépréciations et les amortissements. On appelle ce dernier l’EBITDA. C’est un ratio qui permet d’évaluer la capacité de rembourser la partie annuelle de sa dette.

Lire aussi   Comment mieux négocier son salaire

Analysez le rendement des actions

En d’autres termes, cela signifie étudier ce que rapporte l’entreprise en termes de rendement. Curieusement, nous vous déconseillerons, si vous n’êtes pas un champion des mouvements boursiers, de choisir des actions qui offrent un haut rendement, ce n’est pas une certitude que ceux-ci resteront constants. Choisissez plutôt des entreprises qui progressent de manière régulière ou qui restent stable même si le rendement est moindre car cela vous évitera quelques surprises. Si vous commencez à vous sentir à votre aise et que vous voulez augmenter vos gains donc vos risques à plus court terme, vous pouvez alors choisir ces entreprises dont les actions sont à haut rendement sachant que vous revendrez les actions dans un laps de temps relativement court. Dans ce cas-là, vous commencerez à jouer. Nous vous conseillons de garder une marge de sécurité dans votre activité, essayez de trouver des actions que vous pouvez acquérir à un prix qui se situe en dessous de leur valeur intrinsèque. Cela limitera les risques à la perte si le cours de l’action venait à chuter. Il vous faudra donc de la patience et la pratique d’un certain suivi pour pouvoir profiter de l’instant où il sera intéressant d’acheter telle ou telle action.

Gestion financière de l’entreprise

C’est une analyse qui est relativement à la portée du profane. Les outils à disposition sont suffisants pour se faire une idée de la manière dont est gérée financièrement une entreprise. Vous pouvez à cet effet, examiner ce que l’on appelle le tableau de trésorerie. Une trésorerie saine aura tendance à indiquer que la société est effectivement bien gérée. Ne sous-estimez pas ce paramètre car il est fondamental pour la santé de celle-ci. De la même manière, effectuez votre analyse sur une période significative pour que vous soyez à même de déterminer comment se comportent les dirigeants.  C’est un point important parce qu’il vous révèlera s’il y a un problème de gestion financière. N’oubliez pas que l’entreprise distribuera des dividendes aux actionnaires… donc à vous ! Il est souhaitable que le cash-flow ou flux de trésorerie d’exploitation soit supérieur aux dividendes.  Cela vous indiquera que les dividendes versés correspondent réellement au potentiel de l’entreprise.

Lire aussi   Comment réduire les frais de notaire

Graphiques

De très nombreux sites web vous renseignent en graphique sur les grandes évolutions du marché. Attention cependant car il faut une certaine habitude pour les déchiffrer et une indication visuelle peur jouer sur la psychologie de manière exagérée. Vous y trouverez des courbes de cours des actions et de volume qui seront une aide précieuse pour compléter votre analyse. Gardez donc un certain recul en utilisant ces outils d’analyse graphique. Également appelée analyse technique, l’analyse graphique nécessite une certaine méthodologie. Il existe plusieurs techniques pour y parvenir, mais gardez à l’esprit qu’une montée soudaine de la courbe du cours d’une action, par exemple, n’est pas forcément significative et ne s’inscrira pas forcément dans la durée.

Conclusion

Comme nous vous l’avons conseillé, il vous faut faire preuve de patience, de constance et de sang-froid. Notre conseil principal est une fois encore de vous former, de vous former, et de vous former. De bien évaluer vos besoins ou vos envies. La bourse est moins compliquée qu’il n’y parait. Il vous faudra savoir quand acheter mais plus important encore, quand vendre. Ne vous attendez pas à des miracles et privilégiez avant tout le long terme. Internet offre de nombreuses possibilités à la fois d’information et d’outils pour agir sur le marché des valeurs. Commencez avec une centaine d’euros, vous serez moins triste si vous faites le mauvais choix et garderez la possibilité de persévérer. Apprenez à devenir indépendant dans vos analyses et vos décisions, ce qui vous évitera parfois de suivre un mouvement général qui n’a aucun fondement ni aucune logique. Ne souriez pas cela arrive tous les jours.

Leave a reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *