Comment ouvrir un PEA pour investir en bourse

Apparu en 1992, le PEA (Plan d’Épargne en Action) a été élaboré pour favoriser l’investissement au travers de l’acquisition d’un portefeuille d’actions. Cette formule de placement, qui comporte de nombreux avantages est réservée aux résidents fiscaux français et vous permet de faire fructifier votre argent à moyen et long terme de manière défiscalisée.  Un PEA vous apporte une flexibilité incomparable et une certaine garantie de sécurité en fonction des choix effectués.

Un PEA vous offre de nombreuses options. Vous pouvez décider de prendre des risques, ce qui entraine des gains potentiellement importants ou adopter une solution plus tranquille qui bien évidemment ne vous apportera pas les mêmes revenus. Le principal intérêt d’un PEA est donc bien son adaptabilité à votre personnalité, à vos envies ou à votre situation et une flexibilité d’achat et de vente sans aucune imposition.

Au début de l’année 2017, la Banque de France dénombrait environ 4,5 millions de PEA avec en moyenne un montant de 18.000 euros. Ce produit est donc bien largement utilisé par un grand nombre de résidents fiscalement rattachés à la France.

Qu’est-ce exactement qu’un PEA ?

Comme nous l’avons brièvement dit, c’est un portefeuille de valeurs mobilières. Il est constitué d’un compte-titres et d’un compte espèces. Ce dernier est utilisé pour accueillir les dividendes produits et peut être bien évidemment employé pour un réinvestissement sur le compte-titre lorsque se présentent des choix intéressants. Un PEA ne peut servir à un investissement à court terme. Vous devez savoir que si vous voulez bénéficier des avantages fiscaux que ce produit permet, et pour que cela reste vraiment intéressant et profitable, vous ne pourrez pas disposer de votre argent avant 8 ans. Un des grands avantages d’un PEA est que la date de référence est fixée au premier versement effectué, lequel peut être modeste puisque vous pouvez commencer avec une centaine d’euros. Toutes les acquisitions d’actions effectuées ultérieurement seront soumises aux mêmes avantages dans une limite globale de 150,000 euros depuis janvier 2014. Il est à noter que si le montant des versements est limité, celui des avoirs ne l’est pas. Le montant des plus-values ajouté à celui des versements peut donc allègrement dépasser cette limite !

Lire aussi   Comment mettre en place un portefeuille d’investissements qui génère un rendement régulier

Quelle que soit la durée de votre PEA, des prélèvements sociaux de 15,5% seront effectués. Quatre cas de figure peuvent ensuite se présenter : si vous décidez de récupérer votre argent dans les deux ans suivant l’ouverture, vous aurez à subir un impôt sur les plus-values de 22,5% qui se cumuleront donc avec les prélèvements sociaux indiqués plus haut et la clôture du PEA sera effectuée automatiquement. Entre deux et cinq ans, l’impôt sur les plus-values sera abaissé à 19%, les prélèvements sociaux et la clôture seront appliqués de la même manière. Entre 5 et 8 ans, vous bénéficierez d’une exonération d’imposition mais la clôture restera automatique. Le cas de figure le plus intéressant se présente après 8 ans car dans ce dernier cas, vous n’aurez à subir que les prélèvements sociaux et des retraits n’entraineront plus une clôture automatique du PEA. Vous aurez donc la possibilité de les effectuer comme bon vous semble mais n’aurez plus la possibilité de verser dès le premier retrait. Vous pourrez également opter pour une sortie en rente viagère qui vous garantit le versement à vie d’une somme qui se bonifie avec le temps.

Un PEA comporte bien d’autres avantages. Contrairement à une assurance vie, vous pouvez choisir de le transférer dans un autre établissement de votre choix à n’importe quel moment. De nombreuses solutions vous sont accessibles pour la gestion de votre portefeuille. Vous pouvez vous en remettre à un organisme qui se chargera de le gérez pour vous en toute tranquillité ou vous pouvez assurer cette gestion avec de plus grande prises de risques, ce qui impliquera dans certains cas une surveillance régulière de votre part sur l’évolution du cours des actions que vous aurez acquises.

Que permet un PEA ?

Théoriquement, un PEA permet d’investir dans des valeurs européennes. Vous pouvez opter pour des Sicav ou des actions cotées mais de nombreuses autres possibilités vous sont permises : les trackers investis en actions (fons individuels cotés), les certificats d’investissement, les fonds communs de placement, les parts sociales de SARL, les certificats coopératifs, les titres de capital de sociétés ayant leur siège social dans l’union Européenne.

Lire aussi   Quels sont les placement financiers qui rapportent le plus

Mais vous pouvez également investir dans des valeurs américaines ou asiatiques de manière totalement légale par le biais d’Organismes de Placement Collectif en Valeurs Mobilières (OPCVM) ou d’un Echange-Traded Fund (ETF) avec une limite de 25% des parts détenues dans le cadre de votre PEA.

Les possibilités de diversification sont donc nombreuses et les combinaisons infinies. Selon les secteurs d’activité, la taille des entreprises, les différentes valeurs, vous vous constituerez un portefeuille qui sera adapté á vos souhaits.

Vous disposez donc d’un éventail extrêmement large de possibilités qui ne sera limité que par votre goût du risque ou votre désir de sécurité. Comme nous l’avons dit, à grands risque, grande possibilité de gain… ou de perte, à petit risque gains moins importants mais plus sûrs.

Nos conseils pour le début et… la suite

Pour commencer, nous vous déconseillerons les Sicav qui peuvent souffrir des mouvements extrêmement brusques à la hausse ou à la baisse. Leur volatilité n’en fait pas un choix idéal pour le profane. Privilégiez plutôt les actions en direct ou choisissez des fonds profilés tels que BNP Paribas Cliquet ou encore HSBC Clic Euro PEA. Ils vous assurent de 85 à 90% de la valeur la plus haute atteinte par un fond au cours de l’année ou à la date anniversaire. Ce choix vous apportera tranquillité d’esprit mais ne vous permettra pas de « jouer à la bourse ».

Nous vous conseillons dans tous les cas une diversification sectorielle pour limiter les risques. N’optez jamais pour un produit unique qui pourrait occasionnez des pertes importantes en cas de grande variation. Vous ne pouvez jamais vraiment prévoir comment évolueront les actions.

Prendre des risques impliquera une surveillance régulière et une implication de votre part. Ike peut être intéressant et profitable d’investir par exemple dans des startups qui représentent une faible valeur à l’achat mais une potentialité de gain bien plus importante mais peut aussi déboucher sur une disparition prématurée. Par contre, cela vous offre la possibilité de contribuer à l’économie réelle en investissant dans l’innovation et vous permet de surcroît une déduction de 18% de votre impôts sur le revenu dans la limite de 9000 euros pour un célibataire et de 18000 euros pour un couple ou de déduire 50% des sommes investies de l’ISF dans la limite de 45.000 euros par foyer fiscal.

Lire aussi   Quels sont les placements financiers à court terme

Notre principal conseil sera donc de vous diriger vers des titres qui sont historiquement d’une solidité éprouvée. Vous trouverez de nombreux sites internet qui vous permettront de consulter l’historique du cours des actions comme par exemple Boursorama ce qui vous donnera de précieuses indications pour vous guider dans vos choix.

Vous pouvez aussi choisir des fonds profilés qui vous protègent dans l’hypothèse de marchés connaissant des difficultés. Par contre, dans les bonnes périodes, vos bénéfices seront moindres.

Dans tous les cas, le mot d’ordre étant encore une fois la diversification, optez pour des fonds internationaux, analysez en détail les frais que vous aurez à assumer et comparez les produits proposés avec soin. Prenez votre temps car votre décision initiale sera importante pour l’évolution de votre portefeuille et le succès que vous rencontrerez. Si tout ceci vous parait compliqué, vous pouvez opter pour des fonds plus classiques en utilisant les nombreux réseaux existant qui proposent des supports éligibles comme par exemple S&P 500 Theam Easy (FR0011550177) ou encore Amundi ETF Japan Topix EUR Hedged (FR0011314277). Vous trouverez sur ces sites une mine renseignements qui vous permettront de vous orienter.

Conclusion

Le PEA a largement évolué depuis la date de sa création. C’est un produit dont l’attractivité s’améliore à chaque nouvelle disposition. Jamais l’avantage fiscal qu’il permet n’a été aussi important qu’aujourd’hui. Si l’on compare avec d’autres types d’investissement, c’est le produit qui au final garantit le meilleur rendement en fonction du risque. En ouvrant un PEA le plus tôt possible, vous aurez la possibilité de bénéficier d’un maximum d’avantages tout au long de votre vie. Étant donné que c’est un investissement à long terme, il est plus qu’intéressant de l’ouvrir d`s que l’on en a la possibilité, c’est-à-dire à la majorité. C’est un processus de long terme donc c’est un moyen parfait de préparer sa retraite par exemple. De plus il est conseillé de diminuer la part des actions dans le patrimoine lorsque l’âge de la retraite se rapproche. C’est donc une solution parfaitement adapté au cours de votre vie. Comme nous l’avons indiqué, les avantages directs et indirects sont nombreux. Faible coût initial, évolutivité, sécurité, gains non négligeables, prévision de votre futur, flexibilité, déductions fiscales, participation à l’économie, éventail des choix possibles, pléthore d’outil de gestion constituent ce qui devrait vous convaincre de l’intérêt de commencer cette aventure.

Leave a reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *