Comment Investir 5000 Euros Sans Risques 

À l’échelle de l’investissement, 5000 euros est une somme considérée comme « petite ». Ce n’est pas une raison pour ne pas la faire fructifier, bien au contraire ! Quand on veut investir une somme petite, ou disons plutôt modérée, l’idée est de pouvoir l’investir en prenant le moins de risques possible. Les investissements à risques sont en effet plutôt réservés aux gros capitaux, qui pourront mieux supporter une perte importante et/ou rapide et rebondir. Alors comment peut-on investir 5000 euros sans risques ?

Plusieurs solutions s’offrent à vous. Le seul inconvénient est qu’en matière d’investissement, moins vous prenez de risque, moins votre investissement vous rapporte d’argent. Néanmoins, si vous êtes patient et avec quelques astuces, il est tout à fait possible de faire fructifier ce petit capital pour le transformer en grand capital. Voici quelques solutions pour y parvenir, et quelques règles à suivre pour protéger votre investissement et vos finances.

Conservez une épargne disponible

Quand on veut faire un investissement quel qu’il soit, les risques qui y sont liés ne résident pas uniquement dans l’investissement en lui-même. Il vous faut également veiller à ce que cet argent, qui sera « bloqué » dans votre investissement, ne porte pas préjudice à vos finances. En d’autres termes, il faut que vous n’ayez pas besoin de cet argent à court ou moyen terme. Ainsi, avant de songer à investir 5000 euros, veillez à d’abord vous constituer, ou conserver si vous l’avez déjà, une épargne de précaution pour parer aux imprévus de la vie courante. Votre voiture peut tomber en panne, même si elle est récente.

Votre machine à laver peut vous lâcher, tout comme votre ordinateur dont vous avez peut-être besoin pour travailler. Idem dans le domaine de la santé et les accidents de la vie, qui ne sont pas toujours pris en charge à 100%. Être prévoyant nécessite de penser au pire, ce qui n’est ni agréable ni facile. Cependant, en prenant soin de conserver une certaine somme d’épargne disponible immédiatement en cas de besoin, vous pourrez investir le reste de votre argent avec sérénité.

De plus, avoir une épargne de précaution disponible ne signifie pas la conserver sur son compte courant ! Au contraire, il faut la placer sur un livret duquel vous pourrez faire un virement immédiatement en cas de besoin. Livret A, LDD, superlivrets etc., vous avez l’embarras du choix. Leurs taux d’intérêts sont extrêmement faibles, mais votre épargne de précaution vous rapportera tout de même quelques euros à la fin de l’année.

Les fonds en euros

Rentrons à présent dans le vif du sujet. Parmi les produits d’investissement les plus sûrs ayant un rendement convenable, on trouve les fonds en euros. Souvent intégrés dans des assurances vie, les fonds en euros restent les produits financiers préférés des Français, qu’ils aient des hauts ou des bas. Ce sont des produits dits « à capital garanti », ce qui signifie que vous ne risquez pas de perdre vos 5000 euros investis, même si le rendement du fond faiblit. Le seul risque serait que votre assureur fasse faillite. Le risque zéro n’existe pas, mais c’est un risque qui reste tout de même extrêmement faible, surtout si vous choisissez un assureur qui a pignon sur rue depuis de nombreuses années.

Au sein des offres de fonds en euros, on distingue aussi les contrats multisupports et monosupports. Dans un contrat multisupport, vos fonds sont répartis sur plusieurs investissements différents au sein du fond. Cette diversification permet de réduire les risques de mauvaises performances. Mieux vaut donc privilégier ce type de contrat. Obligations, investissements dans des PME, immobilier etc., la composition d’un fond en euros peut-être très variable. Pour bien choisir dans quel fond investir, n’hésitez pas d’une part à en comparer plusieurs en regardant leurs performances passées, et d’autre part à demander conseil à votre assureur ou votre conseiller financier. Ces experts suivent en permanence l’évolution des fonds qu’ils proposent. Vous pouvez aussi consulter plusieurs assurances et banques différentes, pour multiplier vos possibilités et disposer de plusieurs avis qui vous permettront ensuite de prendre la meilleure décision.

L’immobilier, oui, c’est possible !

Avec 5000 euros à investir, l’idée d’investir dans l’immobilier ne vous a sans doute même pas effleuré. Pourtant, il est tout à fait possible d’utiliser ce secteur d’activité pour faire fructifier une petite somme d’argent. Comme nous l’avons vu précédemment, certains fonds en euros contiennent des investissements immobiliers, mais ce n’est pas le seul moyen d’utiliser l’immobilier pour investir votre argent. Pour investir dans l’immobilier, sachez que vous n’avez pas nécessairement besoin d’acheter un immeuble entier, ou une maison, ou même un appartement. Vous pouvez acheter un « morceau » d’immeuble, ou de maison, ou d’appartement ! Comment ? En investissant votre argent dans une SCPI.

La SCPI, ou Société Civile de Placement Immobilier, vous permet d’avoir tous les avantages d’un investissement locatif classique sans en avoir les inconvénients. Il est possible d’investir dans une SCPI à partir de quelques centaines d’euros seulement. La SCPI investit à son tour dans des biens immobiliers, majoritairement de l’immobilier d’entreprise (aux loyers notamment très élevés). Vous percevez ensuite des dividendes en fonction du nombre de titres que vous possédez, autrement dit, proportionnellement à la somme que vous aurez investi.

Autre possibilité pour investir peu d’argent dans de l’immobilier locatif, acheter une place de parking ou un garage. Avec 5000 euros, vous devrez sans doute opter pour la place de parking, dont les prix d’achats sont moins élevés que pour un garage « en dur ». Les prix sont très variables d’une ville à l’autre ; vous pouvez trouver aussi des places de parking à moins de 5000 euros. Ensuite, le but est de louer cette place de parking. Le montant du loyer sera faible, bien sûr. Cependant, vous pourrez aussi, si l’opportunité se présente, cumuler ces petits loyers avec, à terme, une plus-value lors de la revente de votre place de parking.

Si elle est bien située, vous êtes quasiment assuré de pouvoir la louer toute l’année. Certains investisseurs se constituent des revenus passifs de cette façon, en cumulant la location de places de parking et de garages. Enfin, vous n’avez pas à subir certains inconvénients propres aux logements habitables, tels que les états des lieux par exemple.

Le plan épargne entreprise

Si vous êtes salarié d’une entreprise qui propose des plans d’épargnes entreprise à ses employés, alors vous auriez tort de ne pas en profiter. En plus de pouvoir y faire un versement volontaire, vous pouvez aussi, ensuite, y placer vos primes d’intéressement ou de participation aux bénéfices. Votre employeur peut, lui aussi, effectuer un abondement. Quand vous placez votre argent dans un PEE, vous l’investissez notamment dans les titres de l’entreprise ou dans des fonds communs de placement d’entreprise (FCPE). Pour cela, il faut directement vous renseigner auprès de votre employeur, afin notamment de connaître les performances du PEE.

Autre option souvent disponible en plus du PEE, la possibilité d’investir son argent dans un plan épargne retraite entreprise. La performance de ces plans d’épargne ne dépend pas seulement de la taille de l’entreprise, même si les grands groupes ont tendance à réaliser de meilleures performances. Cela va aussi dépendre de la bonne santé financière de votre employeur. Ainsi, s’il ne faut pas non plus foncer tête baissée vers cette solution d’investissement, il serait dommage de passer à côté d’une épargne performante et présentant un risque extrêmement faible.

Les parts sociales des banques mutualistes

Lorsque vous ouvrez un compte dans une banque mutualiste (Crédit Mutuel, Crédit Agricole etc.), cela s’accompagne de l’achat d’une part sociale, pour laquelle on vous ouvrira le plus souvent un PEA. Ces titres sont non cotés en bourse et vous permettent de percevoir un dividende annuel. Vous devenez alors sociétaire de la banque et pouvez assister à son assemblée générale annuelle. C’est notamment lors de cette assemblée générale qu’est fixé le dividende des parts, en fonction des résultats réalisés par la banque l’année précédente.

La plupart des clients de ces banques voient cette étape comme une formalité. Ils achètent LA part sociale « obligatoire » pour ouvrir leur compte, sans envisager qu’il peut être très intéressant d’y investir plus d’argent. Le seul risque de cet investissement serait une faillite de votre banque, autrement dit, un risque quasiment nul. Renseignez-vous auprès de votre banque pour connaître le rendement de ses parts sociales, vous pourriez être agréablement surpris !

Conclusion

Ce n’est pas parce qu’on ne dispose que d’une « petite » épargne de 5000 euros qu’il faut la laisser dormir sur un compte épargne au taux d’intérêt proche de 0. Au contraire, il faut les faire fructifier le plus possible pour pouvoir ensuite, pourquoi pas, envisager des investissements plus importants. Comme vous avez pu le constater, il existe de nombreuses alternatives pour placer et investir votre argent en toute sécurité, tout en obtenant des performances tout à fait convenables, et ce parfois avec seulement quelques centaines d’euros d’investissement. Avec vos 5000 euros, vous avez ainsi accès à l’immobilier, à la bourse, à l’épargne d’entreprise etc., au même titre que les « gros » investisseurs, alors n’hésitez plus, et faites de votre petit capital un grand patrimoine en toute sécurité !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *